Retrouvailles intérieures

Depuis le moment où j’ai commencé à savoir aligner correctement des mots à l’écrit, j’ai aimé jouer avec cette capacité ; tester mon imagination et mon habileté avec la langue.
En rangeant quelques papiers, récemment, je suis tombée sur une feuille d’exercices de rédaction que j’avais crées -je devais avoir alors 15 ans. Un test de compétences autant qu’un jeu d’écriture.
J’ai trouvé ces “exercices”… Intéressants. Peut-être me prendrais-je au jeu, peut-être ne ferais-je rien d’autre que de les recopier ici. Nous verrons bien. En attendant, les voici.

1) Qu’est-ce que le vide, le néant, le rien ? Ou bien, que sont le vide, le néant, le rien ?

2) Décrivez le deuil par un exemple quelconque que vous inventerez pour l’occasion.

3) Faites le portrait physique et psychologique d’un “déviant” (psychopathe, pyromane, schizophrène…)

4) Racontez un exemple de traumatisme pouvant mener un homme à un des cas cités ci-dessus. Racontez un exemple de situation pouvant mener un homme à une folie simple (délire, hystérie…)

5) Décrivez une joie exceptionnellement intense.

6) Comment le vampire est-il apparut dans l’imagination des hommes ? Inventez, racontez diverses raisons.

7) Décrivez une forêt enneigée en pleine nuit. Tous les détails vous appartiennent.

8) Imaginez une discussion entre deux personnes d’avis différend, à votre propos. (Du verbe différer, hm.)

9) Imaginez-vous faisant partie du sexe opposé.

10) Donnez votre vision du destin, et si utilité est, donnez une conception de vos croyances pouvant s’apparenter au principe de destin.

11) Décrivez un personnage quelconque, frappé d’une révélation après avoir entendu un chant féminin.

12) Décrivez deux paysages probables des Enfers.

13) Décrivez un individu directement confronté à sa pire phobie.

14) Imaginez un homme enfermé dans le noir complet, dans un endroit qui lui semble infini -il ne rencontre ni mur ni paroi, où qu’il aille.

15) Imaginez la même situation, mais dans un endroit parfaitement blanc au lieu du noir complet.

16) Décrivez un homme lentement rongé par une douleur intérieure indescriptible. Vous pouvez choisir d’en révéler l’origine et/ou la nature.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s