Muthos, éleos, phobos – ou une famille

“Pourtant quand tu étais petite, tu étais énergique, volontaire, toujours prête à faire des efforts ! Qu’est-ce qu’il t’est arrivé ?!”

C’est vrai ça, qu’est-ce qu’il m’est arrivé ? La vie, probablement. J’ai vécu, j’ai connu, je me suis perdue et trouvée à la suite ou simultanément, j’ai grandi sous des aspects, vieilli sous d’autres, et suis restée petite enfant sous d’autres encore.
Que dire ?
Est-ce l’environnement familial instable, bruyant et violent, hypocrite et malsain ?
Est-ce la solitude, difficilement comblée par l’imagination pourtant débordante de l’enfant que j’étais ?
Est-ce mes fréquentations que toujours vous avez jugées mauvaises ?
Est-ce une curiosité trop grande, me poussant à découvrir et analyser chaque versant du Monde et de l’Homme, m’exposant ainsi tant au meilleur qu’au pire ?
Est-ce simplement une tendance mentale, morale, psychologique, essentielle de mon être ; une fragilité qui d’abord timide n’osait trop se dévoiler ?
Est-ce l’ouverture à l’Autre, à l’Agir sous bien plus de ses coutures qui a changé mes manières d’être, de réagir, de désirer ?
Est-ce un idéalisme excessif trop souvent déçu ; une erreur de toujours attendre le Meilleur en oubliant sa nature profonde, sa préciosité ?
Est-ce purement ma faute ; une flemmardise, un immobilisme que je pourrais briser d’un battement de cils si seulement je prenais la peine de sortir des excuses et du déni ?
Est-ce un manque, une faiblesse, qui me forcent à faire des efforts pour des choses habituellement les plus simples qui soient, ne me laissant pas assez de force ou de volonté pour faire des efforts que vous sauriez reconnaître en tant que tels ?
Est-ce vous, qui ne savez surmonter l’idée que vous vous êtes faite de moi en me voyant toujours m’éloigner de l’Être et du Devenir que vous me destiniez ?
Est-ce un peu de tout cela, n’en est-ce rien, est-ce un peu de quelques, ou autre chose encore…
Que m’est-il arrivé ?

Vous me posez cette question et immédiatement vous détournez ; toi vers celle que tu veux satisfaire, toi vers celui à qui il n’est rien “arrivé”. Est-ce une question à laquelle vous attendez une réponse, ou à laquelle vous en cherchez ?
Est-ce une question posée pour m’accuser ? Une question posée pour m’aider ? Une question posée pour me changer ? Une question posée simplement pour parler ?
Pourra-t-on seulement un jour communiquer ? Voudrez-vous un jour m’écouter et me comprendre ? Saurais-je un jour m’expliquer ? Saurais-je un jour vous comprendre ?
Saurons-nous nous accepter ?
Si de telles choses se passent… Sera-t-il trop tard ?

Qu’est-ce qu’il m’est arrivé…
Je crée, j’évolue, j’aide, j’encourage, je fais avancer… Mais le fais-je seulement autant que je détruis, moi et Autrui ? Ce n’est pas faute d’essayer, croyez-le…

Et vous, qu’est-ce qu’il vous est arrivé ?
Et à nous ?

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s