Un autre rêve ; une autre étrangeté.

Le premier, je l’ai tué pour la sauver. Je ne sais pas ou bien je ne sais plus qui elle était, mais je savais qu’elle était en danger. Quand je l’ai libérée, nous n’avons pas pu échapper à la vigilance de l’homme, alors je l’ai tué. Elle a ensuite suivi son propre chemin, et moi le mien. Mais ils me recherchaient à cause de cette mort.
J’allais d’étage en étage, empruntant chaque fois un escalier différent, pour éviter les patrouilles. Je suis arrivée sur un balcon. Quelques minutes après, un homme s’y est également retrouvé. Je crois que je l’ai tué pour la sûreté. Je l’ai lancé par-dessus le muret. L’atterrissage avait dû être douloureux.
J’ai descendu tous les étages, pensant sortir de l’enceinte du bâtiment par la porte principale. Un groupe d’hommes est passé, l’un d’entre eux m’avait vue avant que je tue le premier. Une étincelle s’est allumée dans ses yeux en me croisant. Il m’avait reconnue, ou bien avait un doute. Quoi qu’il en soit, il devint le troisième lorsque ses compagnons se furent éloignés.
Je suis restée au milieu de la cour, le cadavre à mes pieds. Un ami m’a alors trouvée. Comment allais-je faire ? Je lui ai expliqué. Quelque soit notre manière de le regarder, l’Univers est fait de deux couches étroitement superposées. Entre ces deux couches stagne un liquide transparent, lourd mais peu épais. Voilà ma porte de sortie.
Je sais qu’ils vont bientôt me trouver, eux aussi, alors j’agis. Je farfouille dans les airs, et finalement mes mains passent à travers pour rentrer en contact avec une des couches de l’Univers. Je la palpe attentivement ; le liquide se met à danser dans sa prison. J’attends, je guette les irrégularités. Enfin, j’en repère une. On eût dit que le liquide était gêné par un tuyau. Je plonge ma main à travers la première couche, et la saisi. L’irrégularité. Une racine de l’Arbre Univers. Un peu de concentration, et je me mets à voyager le long de la racine. Le voyage est instantané.
Me voilà au tronc de l’Arbre. Mes pieds trempent dans un liquide, qui court en petites rivières autour de lui. Il s’agit du même liquide que celui contenu entre les deux couches, mais ici il rayonne d’une aura jaunâtre.
Un avatar pareillement luisant s’approche de moi. A travers lui, l’Univers me demande ce qui m’amène ici. Je lui explique. Ma vie et ma liberté sont menacées ; j’ai besoin de son aide pour les protéger.
Protège-moi, s’il-te-plaît.
Il me réincarne. Je suis à présent une grande larve, me nourris de sa sève et discute avec ses racines ainsi que d’autres larves.
Il n’avait pas de raison de me refuser ce service ; il ne lui coûtait rien. Quoi qu’on puisse lui demander de réalisable, ça ne lui coûtera rien. J’avais réussi à arriver jusqu’à lui, cela suffisait pour obtenir une faveur de sa part. Il est très offrant ; il faut simplement trouver comment aller lui parler.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s